Marianne Blanc et Christine Bertrand devant leur stand

« Le secret de grand-père »… l’histoire de l’histoire.

→ Christine :

Si écrire un livre pour enfants (Le secret de grand-père) me semblait de l’ordre du possibles et me trottait dans la tête depuis longtemps; il fallait bien évidemment penser aux illustrations ! Et c’était pour moi problématique. Trouver quelqu’un capable de traduire sur le papier ce dont je rêvais dans ma tête…? Pas facile…